J’habite le paradis

J’habite le paradis,

Le royaume des anges gentils,

Et le pays des nuages.

Les femmes portent les jupes dorées

En chantant les éloges des âges.

Le vent souffle devant les cous des anges qui écrit des pages,

Et ça donne un frisson à ses cœurs de fées.

Éternels sont des vies,

Même les uns qui chantent dans la chambre de chorale, et les souris qui mange des mies.

Les poissons vivent dans le jardin aquatiques, les plantes sont ses cages.

Un ange soupit, il a perdu sa robe quand il nage.

Tout est heureux aux cieux, on danse tous les soirées.